Glossaire (humoristique) du web

En cette période trouble où l’anglais et le français se « mixent » allègrement dans nos conversations du quotidien, le milieu du web (d’internet quoi) est bien souvent précurseur en matière de mots-anglais-techniques-à-placer-partout-pour-briller-en-société. Tellement précurseur qu’il a inventé une expression (en anglais, forcément) pour incarner le phénomène : « buzzword ».

Un « buzzword », si l’on en croit l’Office Québécois de la langue française, peut être défini de la façon suivante :

« Mot d’un jargon spécialisé utilisé principalement pour impressionner les non-initiés ou pour donner l’impression que l’on connaît bien le domaine en question. »

Et paf.

Voilà donc tout l’objet de cette page : expier nos pêchés de communicants 2.0 en proposant des définitions simples et, autant que possible, humoristiques des termes barbares que vous avez forcément entendu ou lu au cours de vos pérégrinations sur le web internet.

Toutes ces définitions seront réunies dans le tableau ci-dessous, et l’exercice se veut participatif : n’hésitez donc pas à suggérer des ajouts ou des améliorations si le coeur vous en dit.

 

Terme Définition Exemple
SEO
‘essiho’
Ensemble des théories et des pratiques visant à améliorer la visibilité d’un site internet dans les moteurs de recherche. Fébrilement, Jean-Claude commença à taper son nom puis son prénom dans le champ de saisie. Il voulait en avoir le coeur net. En cliquant sur le bouton « Recherche », son coeur s’arrêta pendant 0,24 secondes, le temps de voir s’afficher les premiers résultats.
Le constat fut sans appel : avec une page Facebook en 6ème position, Jean-Claude dut se rendre à l’évidence. Il avait un problème de SEO.
Responsive
‘raisponsiv’
Faculté d’un site web lui permettant d’adapter son apparence pour améliorer sa lisibilité lorsqu’il est consulté aux toilettes. Décidément, ça n’était pas la soirée de Jean-Claude - je salue au passage les Jean-Claude qui me lisent, tout cela n’a bien sûr rien de personnel -. Après le camouflet subi par sa page Facebook, JC comptait bien se refaire une place au e-soleil grâce à son site perso rien qu’à lui. Armé de son smartphone, il se rend sur http://jeanclaude.fr pour y poster un de ces coups de gueule dont lui seul a le secret.
Il l’aime bien son site perso le Jean-Claude, parce qu’avec sa conception en « raisponsiv disaïgn », tout le contenu du site vient s’intégrer dans une colonne unique pile à la taille de son téléphone, et les textes sont agrandis pour être plus lisibles. Ça veut dire que les gens peuvent lire ses billets dans la rue, dans le métro et même aux toilettes. Et ça, c’est important pour Jean-Claude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>